SENDETS (64) : MISE EN PLACE D’UNE CHAUDIÈRE À BOIS DÉCHIQUETÉ

La commune de Sendets a fait installer une chaudière à bois déchiqueté pour alimenter les bâtiments communaux en eau chaude.

Le maire avait la volonté de récupérer plein de bois en train de pourrir ici et là et de récupérer toute cette énergie pour le bien commun, d’autant que le bois est une énergie durable et renouvelable à l’infini ou presque !

LES ÉTAPES DU PROJET

Il a tout d’abord fallu convaincre le conseil municipal ainsi que les habitants du village et au-delà. 

Pour cela, durant 2 années de suite, la commune a organisé un salon « bois branché ». 

Chacun pouvait venir comprendre et observer les moyens techniques, toutes les machines, petites et grosses, qui transforment un tronc d’arbre en énergie propre.

POUR ALLER PLUS LOIN :

> Site de la commune https://sendets-64.fr/

Conseil de l’ancien maire, en charge du projet :

Michel Plissonneau

Ancien maire de la commune de Sendets (24)

“De la persistance et de la persévérance. Tout devient possible avec de la détermination.”

LA DÉMARCHE ÉTRIER : UN DISPOSITIF D’AIDES POUR LES COMMUNES RURALES ISOLÉES

Démarche ETRIER (Énergie, Transition, Rural, Idée, Envie, Rénovation) – Programme ACTEE

Le programme ACTEE porté par la FNCCR permet d’accompagner les collectivités dans leurs projets de rénovation énergétique de leur patrimoine tertiaire au travers de différents appels à projets spécifiques, en s’appuyant sur deux principes clés : la vision long terme des projets et la mutualisation des collectivités au sein de groupements pour assurer des synergies locales ambitieuses.

Il a été choisi de lancer une démarche spécifique d’accompagnement pour les communes rurales isolées, dépourvues de dynamiques de rénovation et de partenaires techniques locaux, et qui ambitionnent néanmoins de se lancer dans la rénovation énergétique de leurs bâtiments tertiaires.

La démarche ETRIER vise à pallier le manque de synergies dans certains territoires et assurer une massification des projets, quand bien même la mise en place de groupements de collectivités n’est pas réalisable. Elle permet aux communes justifiant de l’absence de capacité de mutualisation de bénéficier d’aides financières sur 4 axes d’action :

  • Études techniques
  • Assistance à Maîtrise d’Ouvrage
  • Outils et équipements de suivi
  • Maîtrise d’œuvre

Le programme ACTEE assure aussi un appui technique au travers des différentes productions (fiches techniques, modèles de cahiers de charges, MOOC) et de la cellule de soutien, permettant une assistance à ces communes ne disposant généralement pas d’ingénierie dédiée aux thématiques énergétiques. Dans une logique d’efficacité et de massification territoriale, la démarche ETRIER vise néanmoins une mutualisation à terme afin de formaliser de véritables dynamiques locales : une mutualisation jusqu’à 3 communes est ainsi valorisée, et les communes candidatant seules seront accompagnées vers des stratégies de mutualisation avant la fin de la démarche ETRIER.

Qui peut bénéficier de l’accompagnement ETRIER ?

Pour être considérée comme une commune rurale isolée, la collectivité doit pouvoir répondre aux différents critères :

• Avoir une population municipale DGF 2020 inférieure ou égale à 3 500 habitants ;

• Justifier d’une absence d’acteurs locaux permettant d’accompagner la commune dans ses projets : syndicat d’énergie porteur d’un service de Maîtrise de la demande d’énergie, Agence locale de l’énergie (ALEC) ou tout autre EPCI porteur d’un service de Conseil en Énergie Partagé (CEP) ou Économe de flux du programme ACTEE ;

• Ne pas être lauréate ou couverte par un territoire lauréat d’un des appels à projets du programme ACTEE portant sur des bâtiments communaux.

Pour en savoir plus, télécharger la plaquette de présentation :

Un webinaire pour tout comprendre 

L’AMRF, en partenariat avec la FNCCR, dispensera, dans le cadre de ces “Jeudis de la formation”, un webinaire didactique gratuit, exclusivement réservé à ses adhérents, le jeudi 6 janvier 2022 pour présenter le dispositif. Pour vous inscrire, merci d’envoyer un mail à : amrf@amrf.fr.

COURTONNE-LA-MEURDRAC (14) : UNE CHAUFFERIE BOIS POUR ALIMENTER LES BÂTIMENTS MUNICIPAUX

Cinq bâtiments municipaux étaient chauffés au gaz avec deux chaudières. La partie école étant vétuste, il était urgent de changer tout le système. La commune en a profité pour passer à un système de chauffage alimenté avec du bois et ainsi arrêter l’énergie carbonée. La commune souhaite se fournir en bois chez des agriculteurs locaux.

La chaufferie bois sort de terre, entre la mairie, la salle des fêtes et l’école. | OUEST-FRANCE

QUELQUES CONSEILS AVANT DE SE LANCER 

“Il faut commencer tout de suite par une étude de la délégation de l’Ademe.

L’Ademe est de très bon conseil. Il faut aussi se rapprocher des groupements d’agriculteurs, notamment la CUMA (coopération d’utilisation de matériel agricole).

Dans notre département, il existe une CUMA Bois.” 

POUR ALLEZ PLUS LOIN : 

> Site de la commune

> Article de Ouest-France

Eric Boisnard

Maire de la commune de Courtonne-la-Meurdrac (14)

“Nous allons passer d’une énergie carbonée à une énergie durable. Elle sera alimentée par trois agriculteurs du secteur, avec la taille des haies.

CRUZILLES-LES-MEPILLAT (01) : DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES SUR LE TOIT DE L’EGLISE

Pour remplacer la toiture défectueuse de l’église, une solution de transition énergétique a été envisagée par la commune.

Au total, 130 m² de tuiles photovoltaïques recouvrent le versant sud de la toiture, conférant un aspect compatible avec le clocher couvert en ardoises.

LES ÉTAPES DU PROJET 

1. Etude de faisabilité technique (surface, exposition au soleil…) et en particulier calepinage du toit pour répondre à des exigences esthétiques. Etudes financières relatives au coût du projet et au retour d’investissement en fonction du prix de rachat de l’énergie. Discussion avec les autorités religieuses.

2. En parallèle discussion avec le conseil municipal : information de la population (l’église est un lieu sensible, problématique de fin de vie des panneaux, de l’entretien etc.)

3. Marchés Contrat EDF

4. Installation

POUR ALLER PLUS LOIN : 

> Site de la commune

> Article de La Voix de l’Ain

Dominique Boyer

Maire de la commune de Cruzilles-lès-Mépillat (01)

“Au début, les habitants étaient sceptiques, mais quand les travaux se sont achevés, ils ont été agréablement surpris par le résultat.”