FANNY LACROIX PARTICIPE AUX 10EMES JOURNÉES NATIONALES DES FEMMES ELUES

Fanny Lacroix, vice-présidente de l’AMRF, participe aux 10èmes Journées Nationales des Femmes Élues, les 3 et 4 décembre 2021 à Paris, afin de porter la voix de l’association des maires ruraux de France.

L’AMRF s’engage pour améliorer les conditions d’existence des femmes en milieu rural et leur implication en politique :

Par la demande de l’extension du scrutin de liste et de la parité à toutes les communes de France
Par la demande de la mise en œuvre d’un véritable statut de l’élu(e) et d’une indemnité de nécessité pour les communes de moins de 1 000 habitants ;
Par la constitution d’un réseau national de référents égalité dans les conseils municipaux des communes de moins de 2 500 habitants, sensibilisés et formés au repérage des violences faites aux femmes ;
Par la mise en œuvre de mentorat entre femmes élues rurales pour soutenir les femmes dans leur engagement et les aider à construire des trajectoires politiques.

MICHEL FOURNIER PRÉSENT LORS DU CONGRÈS DES DÉPARTEMENTS DE FRANCE

Le 90e congrès des Départements de France s’est tenu du 1er au 3 décembre 2021 à Bourg-en-Bresse (01).
Michel Fournier, président de l’AMRF et vice-président de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), a participé à une table ronde sur le thème  « le Département au cœur des solidarités territoriales ».

Voici quelques extraits de son intervention : 

“Le département, comme la commune, et la commune rurale en particulier, nous sommes des survivants. Il faut bien le dire. On a toujours essayé de faire en sorte que notre existence soit noyée.”

“Nous avons un slogan bien simple : si la commune est utile, elle doit exister ! Ce slogan peut être repris par le département et le département est utile.”

“Nous avons fait une enquête chez nos maires ruraux. C’est unanime : le couple département – commune est plébiscité ! Vous donnez satisfaction à tout le monde.” 

“Cette loi, que je ne nommerai pas n’est pas la nôtre, mais la leur. Cette loi a essayé de faire exploser ce socle commune/département. Je regrette par ailleurs la nouvelle délimitation cantonale. […] Les administrés ne s’y retrouvent plus forcément.”

“Je suis vice-président d’une com d’agglo. Je ne suis pas contre l’interco. J’y suis très favorable. Mais si on veut sauver nos deux entités, il ne faut pas oublier de prendre la commune comme premier interlocuteur. Et non pas s’arrêter à une position intermédiaire qui, dans certains départements, ne permet pas d’assurer le relai souhaité. Ça c’est un message fort que je souhaite passer, parce que nous avons encore des siècles à exister.”

LOI 3DS – LES MAIRES RURAUX COMBATIFS

Après quelques trop rares avancées au Sénat, les maires ruraux appellent les députés à se mobiliser en séance pour sauver le projet de loi. Il doit être pour les députés l’occasion de changer d’approche sur les communes et leur redonner des libertés.

Pour consulter l’intégralité du communiqué de presse : cliquez ici

UNE CHARTE DU BIEN-VIVRE EN MILIEU RURAL DANS LE DOUBS (25)

L’association des maires ruraux du Doubs vient de publier une charte du bien-vivre en milieu rural qui dresse un état des lieux des problématiques liées à la ruralité et des plans d’action qui existent pour les enrayer.

La Pandémie de ces derniers mois a complètement changé les aspirations et les modes de vie des Français. L’exode urbain qui s’amorçait déjà avant la crise sanitaire s’est accéléré. L’AMR25 a choisi de publier cette charte pour favoriser l’entente entre ces “néo ruraux” et les ruraux de longue date.

Quatre objectifs :

concilier ruralité et néoruraux
recréer un “vivre ensemble rural”
préserver l’environnement
sauvegarder la ruralité

La charte vise à protéger le patrimoine rural tout en conciliant ruralité et néoruraux.

POUR ALLER PLUS LOIN

> Pour contacter l’AMR25 : Site de l’AMR25

> Article de l’Est Républicain


Charles Piquard

Président de l’AMR 25

“Alors que le monde rural, hier délaissé, semble susciter de nos jours un regain d’intérêt chez les citoyens français, la présente charte propose en premier lieu une brève revue des problématiques auxquelles sont confrontées les ruraux. Dans une deuxième partie, elle propose un plan d’actions concrètes à mettre en œuvre pour développer le bien vivre en milieu rural.”

SENDETS (64) : MISE EN PLACE D’UNE CHAUDIÈRE À BOIS DÉCHIQUETÉ

La commune de Sendets a fait installer une chaudière à bois déchiqueté pour alimenter les bâtiments communaux en eau chaude.

Le maire avait la volonté de récupérer plein de bois en train de pourrir ici et là et de récupérer toute cette énergie pour le bien commun, d’autant que le bois est une énergie durable et renouvelable à l’infini ou presque !

LES ÉTAPES DU PROJET

Il a tout d’abord fallu convaincre le conseil municipal ainsi que les habitants du village et au-delà. 

Pour cela, durant 2 années de suite, la commune a organisé un salon « bois branché ». 

Chacun pouvait venir comprendre et observer les moyens techniques, toutes les machines, petites et grosses, qui transforment un tronc d’arbre en énergie propre.

POUR ALLER PLUS LOIN :

> Site de la commune https://sendets-64.fr/

Conseil de l’ancien maire, en charge du projet :

Michel Plissonneau

Ancien maire de la commune de Sendets (24)

“De la persistance et de la persévérance. Tout devient possible avec de la détermination.”

USAGES ET RISQUES NUMERIQUES – ENQUETE

Face à la recrudescence des cyberattaques, la cybersécurité est un enjeu majeur pour les collectivités.

L’AMRF travaille, en collaboration avec les instances nationales, afin de faire remonter les problématiques spécifiques aux communes rurales, et faire émerger des propositions concrètes d’accompagnement.

Dans le cadre du plan de relance, et en collaboration avec Cybermalveillance.gouv.fr, un questionnaire destiné à tous les élus des communes rurales a été lancé.

Il a pour but de repérer davantage les spécificités des collectivités locales de moins de 3500 habitants, et d’en améliorer la sécurité numérique.

Votre avis est important.

Les réponses à cette enquête, recueillies avant le 10 décembre 2021, permettront de mieux comprendre vos usages en matière de cybersécurité et d’identifier les risques potentiels encourus, afin d’apporter des réponses utiles, concrètes et adaptées à vos besoins. 

Pour aller plus loin

Programme de sensibilisation des élus aux risques numériques en 3 volets pour les aider à prendre conscience des enjeux à travers la parole de collectivités :

1 – Menaces et réflexes essentiels pour la sécurité numérique des collectivités
(questions de 2 maires sur les menaces et leurs conséquences)

2 – Vigilance face aux cyberattaques : les collectivités sont toutes concernées !
(témoignages anonymisés de collectivités attaquées)

3 – Sensibilisation aux risques numériques : les collectivités se mobilisent
(témoignages sur des actions de sensibilisation menées par des collectivités)

Vidéos de sensibilisation sur les risques numériques


En partenariat avec Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts), une série de vidéos mettant en scène des collectivités face aux risques numériques a été réalisée : rançongiciel, fuite de données, piratage de l’arrosage public et piratage des feux de circulation.

Fiches sur la gestion des mots de passe, les usages et le risque d’hameçonnage

Avec le soutien de Cybermalveillance.gouv.fr, les directions des systèmes d’information (DSI) de dix-huit régions ont produit trois mémos synthétiques et trois fiches détaillées relatifs à la gestion des mots de passe, aux usages et au risque d’hameçonnage.

36 000 COMMUNES – NOVEMBRE 2021

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 20 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 10 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°390 – Pour une politique de sécurité adaptée aux territoires ruraux

ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Énergie, quand tu nous tiens

Les énergies flambent, les consommateurs sont dépités ! 

Les menaces d’occupations de ronds-points pointent leur nez et on nous annonce la sortie des placards des gilets jaunes. 

Le fantôme « prix du carburant » de 2018 réapparait pour Halloween, avec à la clé la grimace des décideurs. 

Et puis les politiques soufflent sur les braises, et donc les médias soufflent sur les politiques.

Bref, la mobilité envahit le devant de la scène et le Gouvernement se retrouve dans les cordes !

Comment éteindre ce début d’incendie ?

La réponse donnée : un chèque de 100 euros pour 38 millions de Français.

Pas au nom de l’augmentation des prix des carburants, pas en fonction des obligations de déplacements, notamment en milieu rural, mais au nom du pouvoir d’achat des revenus les plus faibles.

Le sorcier se transforme en Père Noël, formidable pirouette, salut l’artiste !

Mais qu’en sera-t-il en février ?

Les prévisionnistes s’accordent à dire que le prix des énergies ne peuvent qu’augmenter. L’absence d’autres réponses que la voiture, pour nous les ruraux, devra passer par cette reconnaissance et cette inégalité de traitements que nous subissons.

Peut-on envisager un carburant rural ? Car la solidarité nationale ne peut pas être l’exclusive du ticket de métro parisien !

Pour tout candidat à la Présidentielle (après les étrennes), il conviendra de ne pas oublier la Saint-Valentin pour notre Ruralité !

COP 26

À l’heure de la COP26 et ses impasses dans la volonté des pays et des incessants rappels à l’urgence d’agir autrement, l’AMRF appelle à la construction d’une ambition nationale sur le développement des énergies renouvelables et à définir une grande stratégie publique.

Pour consulter l’intégralité du communiqué de presse : cliquez ici

BIBLIOTHÈQUES RURALES

Équipements de proximité par excellence, les bibliothèques publiques rurales assurent des missions indispensables. L’AMRF aurait souhaité que l’assouplissement du pass sanitaire soit discuté et sera vigilante quant aux décrets d’applications. 

Cliquez sur ce lien pour consulter le communiqué dans son intégralité

TÉLÉTHON : MAIRES RURAUX MOBILISEZ-VOUS !

Chaque année, le Téléthon anime les villes et villages de France grâce à des milliers de bénévoles qui organisent des animations ou défis en tout genre… Alors, à quelques semaines de l’édition 2021 des 3 et 4 décembre, pourquoi ne pas rejoindre l’aventure en organisant, vous aussi, votre propre animation ?

Des idées pour vous mobiliser

Il est encore temps d’organiser une manifestation en vue d’organiser une collecte de don. Pour vous accompagner dans cette démarche, vous pouvez contacter votre référent départemental ou bien (re) voir le #GrandLive réalisé par l’AFM Téléthon et qui vous donne toutes les clés nécessaires pour organiser une animation.

L’AMRF est partenaire de l’AFM-Téléthon

Retrouvez l’interview de Benoît Rengade de l’AFM-Téléthon au sujet de ce partenariat ainsi que le webinaire réalisé avec des élus ruraux.