36 000 COMMUNES – NOVEMBRE 2021

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 20 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 10 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°390 – Pour une politique de sécurité adaptée aux territoires ruraux

ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Énergie, quand tu nous tiens

Les énergies flambent, les consommateurs sont dépités ! 

Les menaces d’occupations de ronds-points pointent leur nez et on nous annonce la sortie des placards des gilets jaunes. 

Le fantôme « prix du carburant » de 2018 réapparait pour Halloween, avec à la clé la grimace des décideurs. 

Et puis les politiques soufflent sur les braises, et donc les médias soufflent sur les politiques.

Bref, la mobilité envahit le devant de la scène et le Gouvernement se retrouve dans les cordes !

Comment éteindre ce début d’incendie ?

La réponse donnée : un chèque de 100 euros pour 38 millions de Français.

Pas au nom de l’augmentation des prix des carburants, pas en fonction des obligations de déplacements, notamment en milieu rural, mais au nom du pouvoir d’achat des revenus les plus faibles.

Le sorcier se transforme en Père Noël, formidable pirouette, salut l’artiste !

Mais qu’en sera-t-il en février ?

Les prévisionnistes s’accordent à dire que le prix des énergies ne peuvent qu’augmenter. L’absence d’autres réponses que la voiture, pour nous les ruraux, devra passer par cette reconnaissance et cette inégalité de traitements que nous subissons.

Peut-on envisager un carburant rural ? Car la solidarité nationale ne peut pas être l’exclusive du ticket de métro parisien !

Pour tout candidat à la Présidentielle (après les étrennes), il conviendra de ne pas oublier la Saint-Valentin pour notre Ruralité !

36 000 COMMUNES – OCTOBRE 2021

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 20 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 10 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°389 – Agenda rural : maintenir la pression

ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Hommage de Michel Fournier à Vanik Berbérian

Chanson inspirée de Renaud, chantée lors de la soirée de gala du Congrès.

T’es pas né dans la rue, T’es pas né dans l’ ruisseau,
T’es pas un enfant perdu, pas un enfant de salaud !
T’es fier du prénom Vanik, fils d’Egyptien – Arménien,
Enfant de la République, ton prénom t’ va si bien !
Vanik,
Mon boss, mon frangin, mon poteau,
Mon copain, tu m’tiens chaud
Vanik
Et que t’es né que dans ma tête, Et que tu vis dans ma peau,
Et que ton savoir faire la fête, Et qu’ t’es toujours aussi beau !
Toi, p’ tit chose d’ la Ruralité, T’as été fait pour nous guider,
Toi, ton Amour, ta fermeté, T’as bien aimé notre complicité !
Vanik,
Mon boss, mon frangin, mon poteau,
Mon copain, tu m’tiens chaud
Vanik
Au fond de ma tête, J’ai construit ta planète,
Et d’ tout mon être, j’ veux pas que ça s’arrête !
Avec toi pour guide et frère, Timonier des Maires Ruraux,
Avec toi toujours fiers, jamais pris pour des blaireaux !
Vanik,
Mon boss, mon frangin, mon poteau,
Mon copain, tu m’tiens chaud
Vanik
Tes valises posées, tu as choisi Berry
Pour nos communes du blé, il te fallait Bercy !
Dans ta crypte éternelle, en ton église Romane,
Gargilesse culturel, toi le grand mélomane !
Vanik,
Mon boss, mon frangin, mon poteau,
Mon copain, tu m’tiens chaud
Vanik
Allez viens mon Vanik, t’étais le chef de la bande,
J’te refilerai mon chapeau, d’une campagne plus grande !
Dès que je te rêve, depuis le temps que j’ t’invente,
Ne plus t’ voir j’en crève, mais je te sens dans mon ventre !
Vanik,
Mon boss, mon frangin, mon poteau,
Mon copain, tu m’ tiens chaud
Vanik
Salut l’AMI !