36000 COMMUNES – MAI 2024

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°415 – L’Europe, l’Europe…


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Ah l’Europe, que dire !

Pour le grincheux, il ne peut que vilipender l’Europe, puisque c’est là-bas que tout se décide, sans concertation.

Avec une administration bureaucratique qui ne fait que compliquer les choses, on ne comprend rien à toutes ces directives ! 

S’occuper du tour de cou de l’abeille ou de la couleur du béret basque, c’est tout ce qu’elle sait faire ! Et elle nous impose cela, c’est ça l’Europe, et y’en a marre de l’Europe !

Pour le chaleureux, il ne peut que constater que l’Europe depuis la mise en place de la politique commune est une réponse forte pour l’agriculture, pour l’économie, pour la protection, pour la sécurité, pour le libre-échange, pour la monnaie, pour la circulation des personnes, etc.

Mais surtout pour la PAIX, à l’intérieur de ses frontières, pour ses Etats membres, et donc pour toutes les populations qui y vivent.

Alors de grâce, sachons être objectifs, positifs et constructifs !

Ensemble, européens, français, allemands, italiens, espagnols, belges, polonais, luxembourgeois… nous avons chacun notre identité, notre histoire et notre culture, mais surtout le désir partagé le plus profond de vivre en paix !

Bonjour, et bienvenue à vous, amis ukrainiens européens !

Consultez quelques extraits :

> Sommaire

> Fenêtre sur le ZAN vu par les Maires ruraux

> Parole aux conciliateurs de justice

À lire en intégralité sur le site :

36000 COMMUNES – AVRIL 2024

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°414 – À la chasse aux loups


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Si l’on s’arrête au titre de cet édito, on peut s’attendre à évoquer le loup en ce qu’il pose comme enjeux dans un certain nombre de départements en France. 

Mais le mot loup peut avoir plusieurs significations… Et aujourd’hui c’est une autre histoire que je vous propose sur l’air d’une comptine enfantine. 

Promenons-nous dans les ministères en espérant que le loup n’y est pas… si le loup y était… loup y es-tu, que fais-tu, m’entends-tu ? 

« Je rédige la circulaire sur les aménités rurales »

Promenons-nous… loup y es-tu, que fais-tu, m’entends-tu ?

« J’établis la liste des communes du nouveau programme France Ruralités Revitalisation »

En 2023, beaucoup d’espoirs ont été mis sur l’engagement du Gouvernement dans le cadre de FRANCE RURALITÉS. Et l’obtention de décisions favorables à nos territoires doit être saluée et cela l’a été ! Avec d’autres décisions, Villages d’Avenir en est certainement le fleuron. 

Mais que ce soit au sujet des aménités, dont l’objet est de reconnaître la notion d’espace et ses bienfaits dans toutes nos communes rurales, cela fut transformé en une dotation biodiversité très nettement restrictive. Cherchez le loup…

Que cela soit aussi la sélection des communes rurales en FRR, même si le nombre est sensiblement augmenté, l’incohérence semble flagrante dans de nombreux départements. Cherchez le loup… 

Dans ces deux exemples, le loup est sorti du bois !

Promenons-nous au sein des assemblées… Loup y es-tu, que fais-tu, m’entends-tu ? 

« Je planche sur la réforme du statut de l’élu »

Même si plusieurs demandes de l’AMRF ont été reprises par le Sénat, nos craintes sont fortes pour les débats à venir à l’Assemblée, d’autant plus que le loup chasse souvent en meute. 

Et que penser des annonces gouvernementales sur la nécessité pour les collectivités de participer à l’effort national vis-à-vis de la dette publique ? Gageons que des loups plus affamés sont aux aguets, alors sauvons-nous vite pour ne pas être mangés comme le dit la chanson. 

Promenons-nous…

Consultez quelques extraits :

> Sommaire

> Fenêtre sur les médecins formés à l’étranger

À lire en intégralité sur le site :

36000 COMMUNES – MARS 2024

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°413 – Pour le 8 mars, une ambition !


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Pour un homme, faire l’édito de ce 36000 sur cette journée des droits des femmes, et ce que cela peut signifier comme ambition pour les femmes, est bien une véritable ambition !

Plus qu’un regard ponctuel, il est nécessaire d’imaginer l’avenir avec ambition et sérénité.

Dans nos sociétés occidentales, la place de la femme est a priori plus favorable que dans d’autres types de société. En effet, le patriarcat traditionnel et culturel a pris « du plomb dans l’aile » et c’est tant mieux.

Mais, il nous faut constater que les équilibres ne sont pas encore tout à fait là. Les raisons peuvent être multiples et si je ne souhaite pas les détailler, chacun de nous doit y travailler.

Je veux tout de même rappeler que l’AMRF, pour son 50e anniversaire en 2021, a décliné la thématique de « La Femme, La Commune et La République ». C’était et c’est toujours une orientation forte. 

Pour preuve, dans le domaine électif des municipales, nous souhaitons que l’élection communale se fasse par scrutin de liste avec la parité dès le premier habitant (décision actée en Assemblée Générale à Najac en 2019).

Pour cela, il faut créer les conditions législatives nécessaires à une connaissance des règles du jeu le plus longtemps possible avant l’échéance, afin de laisser le temps de la maturation à l’échelle locale si l’horizon s’avérait être celui de 2026. Et si difficultés il y a dans des communes de petites tailles pour cette ambition, une souplesse accordée sur le nombre de conseillers pourrait être une réponse.

Autre preuve, notre programme Élu·e·s Ruraux Relais de l’Égalité (ERRE), s’il n’est pas exclusivement sur la maltraitance des femmes en ruralité, est un engagement prioritaire d’intervenir en amont et en proximité, en étant une vigilance locale, en relation avec les services compétents.

Cette journée se doit donc d’être un éclairage fort sur l’égalité de traitement des compétences quel que soit le genre ! C’est souvent d’ailleurs une première demande de reconnaissance.

Pour conclure, je préfère le faire en chantant et me retrouver dans un couplet de Julien Clerc :

« Femmes, je vous aime
Femmes, je vous aime
Je n’en connais pas de faciles
Je n’en connais que de fragiles
Et difficile
Oui difficiles »

Consultez quelques extraits :

> Sommaire

> Fenêtre sur les droits des femmes et l’action ERRE

À lire en intégralité sur le site :

36000 COMMUNES – FÉVRIER 2024

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°412 – Et que vive la Culture !


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

À peine arrivée, la nouvelle ministre de la Culture parle de ruralité culturelle.

Que peut-on attendre de cette annonce ?

Premièrement que les regards parisiens s’obligent à « loucher » sur nos territoires !

Deuxièmement, que les ruraux, intermittents des finances publiques, prennent en main les nouvelles potentialités offertes.

Et troisièmement que la confiance en leur créativité et la qualité de leur prestation rayonne au plus profond de nos ruralités.

Si l’agriculture doit nourrir le corps, la culture doit nourrir l’âme et l‘esprit. Être ouvert dans sa tête, c’est être mieux et bien dans son corps.

Au moment où les doutes et les colères envahissent nos territoires, et en particulier l’agriculture, la culture peut être un fusible nécessaire et bienvenu pour une détermination nouvelle à poser les incohérences de notre société consumériste de l’immédiat.

Faire en sorte de mieux éclairer les 33 % de la population qui vit dans nos espaces est une ambition que les maires ruraux ne peuvent qu’applaudir.

En confiance et prudence, car les mauvaises pratiques ont souvent la vie dure !

La culture ne doit pas avoir de frontière, qu’elle soit locale, nationale ou mondiale.

Et que vive la Culture !

36000 COMMUNES – DÉCEMBRE 2023 / JANVIER 2024

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°411 – Ne plus avoir peur du noir !


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

À l’heure de la transition écologique, de la non-artificialisation, de l’agriculture raisonnée, de l’économie circulaire, et de la COP28, avec la question récurrente des énergies fossiles, du retour en grâce du nucléaire, de la production d’hydrogène, du tout électrique, et j’en passe…, sans oublier l’accélération des énergies renouvelables, je viens de me prendre en pleine face un direct du droit, suivit d’un crochet gauche, appuyé par un uppercut en pleine poitrine !

En effet, de retour d’Arménie en pleine nuit, et survolant la région parisienne pour atterrissage au Bourget, un feu d’artifice de lumières et d’éclairages publics envahissait mon champ de vision sur des kilomètres et des kilomètres carrés !

Cette luminosité artificielle et énergivore, bousculait tous les propos et discours répétés à foison, tout en culpabilisant les territoires ruraux pour les quelques bougies aperçues çà et là !

Depuis la nuit des temps, et de l’Humanité, l’Homme a eu peur du noir, de la nuit, de cette obscurité source de tous les fantasmes les plus sombres et de son insécurité supposée.

Depuis ces premiers millénaires, rien n’a changé, la peur du noir est toujours là.

Apprendre à aimer le noir avec son ciel étoilé, source d’émerveillement, pourrait peut-être mettre fin à cette débauche ridicule, souvent injustifiée, qui nous asservit sans vraiment nous sécuriser.

Je n’ai pas peur du Noir, j’aime le Noir, comme le Jour, car les deux, alternativement, sont l’expression de la vie ! 

En ces fêtes de Noël, les bougies doivent être les lumières de notre Humanité, et je souhaite à toutes et à tous que cette lumière soit en Vous… peut-être pas essentiellement dans la rue !

Bonnes Fêtes de fin d’année à chacune et chacun d’entre vous !

36000 COMMUNES – NOVEMBRE 2023

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°410 – De la statue à un statut


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Depuis des décennies, surtout en période électorale, de nombreux candidats à une responsabilité nationale (quelle qu’elle soit) subissent une déformation cervicale qui les oblige à devoir regarder l’élu local, surtout rural, avec compassion, attendrissement et flagornerie pour vanter toutes ses qualités indispensables à une bonne démocratie au service de la nation.

D’ailleurs, pour ces flatteurs, tout justifierait dans chaque village, la mise en place d’un piédestal comme support d’une statue de maire rural.

Et si quelques-uns (ou quelques-unes) de ces maires ambitionnent cette gloriole, la très grande majorité d’entre eux échangeraient leur statue pour un véritable statut de l’élu !

Statut plus à même de développer les possibilités de réussir leur engagement au bénéfice de leurs administrés.

L’AMRF soutient fortement et légitimement une réforme globale d’un réel statut, forte de ses 35 propositions, à l’appui d’une réflexion et d’un travail en profondeur depuis de nombreuses années, sans effet d’opportunisme !

Directement concernés, nous sommes, nous les ruraux, au cœur de cette réalité.

Les « grognards de la République » régulièrement encensés se foutent pas mal de finir en statue !

Ils veulent simplement pouvoir rendre service à leur population dans des conditions sécurisées sur tous les points, que cela soit au niveau des violences, des conditions financières, de la justice sociale et autres…

Et cela sans asservissement, voire tout ce qui y ressemble !

Pour un statut réel déboulonnant la statue virtuelle ! 

Consultez quelques extraits :

> Sommaire

> Parole à Éric Charmes : Zoom sur le ZAN

> Fenêtre sur le programme Erre

À lire en intégralité sur le site :

36000 COMMUNES – OCTOBRE 2023

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°409 – Histoire de fées !


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Sur le territoire de la commune de Les Voivres, il existe encore les culées d’un pont romain qui permettait la traversée de la rivière le Côney. Cet ouvrage devait relier les villes romaines à notre territoire déshérité.

La légende raconte qu’au fur et à mesure de la construction par de bonnes fées, d’autres fées de type carabosses venaient la nuit pour le déconstruire, d’où son nom le pont des fées.

J’ai l’impression que nous allons nous retrouver, nous, les Maires ruraux dans cette même situation.

En effet, les bonnes fées Elisabeth et Dominique se sont penchées sur nos Ruralités et ont permis la réalisation d’une grande partie d’un pont nommé France Ruralités reliant ainsi l’État et nos territoires ruraux parfois déshérités.

Et puis soudain, une légende nouvelle laisse entrevoir que cet ouvrage, à peine édifié, pourrait être démonté par des fées qui profiteraient de la nuit la plus sombre pour fragiliser l’un des piliers du travail accompli avec de nouveaux matériaux mal-façonnés, dénommés France Ruralités Revitalisation. 

Le risque est qu’il ne reste qu’une succession de passerelles, ne permettant plus vraiment un développement, voire une reconnaissance forte des besoins des espaces ruraux.

Décidément, la guerre des fées et ses légendes nous rappellent qu’il suffit de la baguette magique numéro 49.3 pour mettre fin à toute discussion, altérant ainsi le lien péniblement établi !

Pourtant, les communes sont les racines de l’arbre de notre démocratie, le tronc et le houppier ; et si l’AMRF forte de ses plus de 12000 adhérents en est la sève, alors la commune par sa photosynthèse assure le meilleur bilan carbone de notre pays, la France !

36000 COMMUNES – SEPTEMBRE 2023

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°408 – Pré-congrès : en avant l’AMRF !


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Fin septembre notre congrès annuel se déroulera en Isère.

Ce sera l’occasion de nous rassembler pour faire le point sur l’activité de notre association au cours de cette année et notamment sur la transition écologique avec les travaux du Grand Atelier.

Mais pas que ! L’actualité récente nous oblige à rester attentif sur toutes les initiatives gouvernementales qui semblent en gestation.

Après les annonces de revalorisation des indemnités de tous les élus locaux, 

Après les annonces de réflexion de réforme institutionnelle par le Président de la République, 

Après les décisions prises dans France Ruralités et le volet Villages d’Avenir,

Après la continuité du travail de sensibilisation dans le cadre de l’appel à projet ERRE (Élu Rural, Relais de l’Égalité) et du nouvel accord de soutien en 2024,

Après tout ce qui n’est pas annoncé, ce qui n’est pas arrivé, et ce que nous ne pouvons pas soupçonner…, 

Il est certain que pour le bien fondé de notre démocratie et à l’horizon 2026, personne ne peut plus reculer sur une véritable réforme du statut de l’élu dans toute sa dimension et pas seulement indemnitaire.

Forte de ses propositions depuis plus de 10 ans, l’AMRF est certainement le partenaire le plus qualifié pour faire vivre la fonction d’élu rural local !

Sans oublier la nécessité d’une loi qui affirme ce qu’est la ruralité et pérennise les Zones de revitalisation rurale en les ramenant à la maille communale

À bon entendeur et pour prendre de la hauteur : au plaisir de se retrouver les 29, 30 septembre et 1er octobre à l’Alpe d’Huez !

36000 COMMUNES – JUILLET-AOÛT 2023

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°407 – Ça casse et ça ne passe pas !


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

La folle semaine d’émeutes dans nombre de communes de France oblige à repenser notre société. C’est la seule évidence !

Si l’étincelle fut la mort d’un jeune refusant un contrôle de police, les déferlements de violences qui s’en sont suivis ne peuvent correspondre à une solidarité émotive liée à cette tragédie.

Les organisations et les moyens artificiers (et autres) employés n’avaient comme seul but la destruction des services de proximité représentant la République, mais surtout le pillage en règle de toutes les envies de consommation facile et si possible de luxe.

Ces actes de banditisme sont plus proches d’un comportement mafieux que d’un mal-être mis systématiquement en avant.

Ne pas reconnaitre une préparation anticipée (habillements spécifiques type cagoules, stocks importants de munitions type canons et feux d’artifices, cibles programmées avec le concours des réseaux sociaux, vengeance sur des élus symboles de la République, etc.) dans l’attente d’une opportunité, c’est tout simplement se mettre la tête dans le sable et être irresponsable.

Notre Démocratie est en danger, notre République est contestée, notre société est malade car toute forme d’autorité n’est plus respectée !

Les seules réponses financières coutumières ne seront que des pansements habituels sur des jambes de bois et ne seront pas la bonne réponse.

Car cette violence n’est pas seulement l’apanage de nombreux jeunes mais également celle de plus en plus de nos administrés et même parfois de certains représentants politiques dans leur comportement, notamment à l’Assemblée Nationale.

Se croire à l’abri dans nos ruralités par absence de banlieue serait une erreur. La propagation de la toxicomanie en est malheureusement devenue le meilleur exemple ! L’étanchéité de la société rurale n’est plus.

Alors que faire !

– Retrouver les liens qui nous unissent, l’éducation populaire et le partage d’un destin commun, serait une première étape.
– Réapprendre la responsabilité individuelle, seule garante d’un épanouissement personnel.
– Construire l’équité territoriale afin de supprimer les sentiments d’abandon ressentis par des populations marginalisées.

Et surtout, quel que soit notre lieu de vie, être solidaire de ce mal-être car nous devons faire « France Ensemble ».

Et comme toute forme d’autorité est contestée, et bien à elle, l’autorité, de reprendre la main simplement, sereinement mais rapidement !

36000 COMMUNES – JUIN 2023

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 24 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 15 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°406 – Alerte aux graminées !


ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

C’est le printemps. Dans nos espaces ruraux, la nature explose, fleurs, feuilles, fétuques, féveroles et autres…

Après les premières vagues de pollens d’arbres, c’est au tour de ceux de graminées d’entrer en campagne et les fauches récentes activent la dispersion de toutes ces graminées allergisantes.

Les supers ponts, de super mai ont permis à beaucoup de citadins de venir respirer le « bon air » de chez nous.

Avec son cortège de rhinites, conjonctivites, sinusites et asthme, ces graminées se prennent du bon temps…

Sacré printemps !

Et si j’extrapole, je penserais que les allergies ne sont que l’alerte annuelle du ressentiment du monde rural vis-à-vis de toutes ces normes, ces attentes insupportables, et ces reports constants de nos demandes de reconnaissance pour les aménités de notre espace rural, ainsi que leur valorisation.

Attention, après le printemps, c’est le tour des insectes, avec pour certains leurs piqûres de rappel.

Pour l’instant, ce ne sont que les graminées.

Mais gare aux dards !