FANNY LACROIX PARTICIPE AUX 10EMES JOURNÉES NATIONALES DES FEMMES ELUES

Fanny Lacroix, vice-présidente de l’AMRF, participe aux 10èmes Journées Nationales des Femmes Élues, les 3 et 4 décembre 2021 à Paris, afin de porter la voix de l’association des maires ruraux de France.

L’AMRF s’engage pour améliorer les conditions d’existence des femmes en milieu rural et leur implication en politique :

Par la demande de l’extension du scrutin de liste et de la parité à toutes les communes de France
Par la demande de la mise en œuvre d’un véritable statut de l’élu(e) et d’une indemnité de nécessité pour les communes de moins de 1 000 habitants ;
Par la constitution d’un réseau national de référents égalité dans les conseils municipaux des communes de moins de 2 500 habitants, sensibilisés et formés au repérage des violences faites aux femmes ;
Par la mise en œuvre de mentorat entre femmes élues rurales pour soutenir les femmes dans leur engagement et les aider à construire des trajectoires politiques.

USAGES ET RISQUES NUMERIQUES – ENQUETE

Face à la recrudescence des cyberattaques, la cybersécurité est un enjeu majeur pour les collectivités.

L’AMRF travaille, en collaboration avec les instances nationales, afin de faire remonter les problématiques spécifiques aux communes rurales, et faire émerger des propositions concrètes d’accompagnement.

Dans le cadre du plan de relance, et en collaboration avec Cybermalveillance.gouv.fr, un questionnaire destiné à tous les élus des communes rurales a été lancé.

Il a pour but de repérer davantage les spécificités des collectivités locales de moins de 3500 habitants, et d’en améliorer la sécurité numérique.

Votre avis est important.

Les réponses à cette enquête, recueillies avant le 10 décembre 2021, permettront de mieux comprendre vos usages en matière de cybersécurité et d’identifier les risques potentiels encourus, afin d’apporter des réponses utiles, concrètes et adaptées à vos besoins. 

Pour aller plus loin

Programme de sensibilisation des élus aux risques numériques en 3 volets pour les aider à prendre conscience des enjeux à travers la parole de collectivités :

1 – Menaces et réflexes essentiels pour la sécurité numérique des collectivités
(questions de 2 maires sur les menaces et leurs conséquences)

2 – Vigilance face aux cyberattaques : les collectivités sont toutes concernées !
(témoignages anonymisés de collectivités attaquées)

3 – Sensibilisation aux risques numériques : les collectivités se mobilisent
(témoignages sur des actions de sensibilisation menées par des collectivités)

Vidéos de sensibilisation sur les risques numériques


En partenariat avec Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts), une série de vidéos mettant en scène des collectivités face aux risques numériques a été réalisée : rançongiciel, fuite de données, piratage de l’arrosage public et piratage des feux de circulation.

Fiches sur la gestion des mots de passe, les usages et le risque d’hameçonnage

Avec le soutien de Cybermalveillance.gouv.fr, les directions des systèmes d’information (DSI) de dix-huit régions ont produit trois mémos synthétiques et trois fiches détaillées relatifs à la gestion des mots de passe, aux usages et au risque d’hameçonnage.

36 000 COMMUNES – NOVEMBRE 2021

LE JOURNAL DES MAIRES RURAUX

Mensuel de 20 pages, 36 000 Communes entend aider les maires ruraux à se tenir informés de l’actualité nationale en leur apportant une information précise et ciblée. Fidèle aux valeurs d’indépendance de l’AMRF, ce journal porte un regard critique sur l’actualité. Il a vocation à donner aux maires ruraux les outils pour influer sur les décisions qui concernent la ruralité.

Le journal est aussi un lieu d’échanges, rendant compte des actions menées par les maires ruraux dans leur commune ou dans leurs associations départementales. Tiré à plus de 10 000 exemplaires, il est adressé aux adhérents de l’AMRF ainsi qu’à tous les parlementaires, les Conseils généraux et les Conseils régionaux.

N°390 – Pour une politique de sécurité adaptée aux territoires ruraux

ÉDITO

Michel Fournier,

président de l’AMRF

Énergie, quand tu nous tiens

Les énergies flambent, les consommateurs sont dépités ! 

Les menaces d’occupations de ronds-points pointent leur nez et on nous annonce la sortie des placards des gilets jaunes. 

Le fantôme « prix du carburant » de 2018 réapparait pour Halloween, avec à la clé la grimace des décideurs. 

Et puis les politiques soufflent sur les braises, et donc les médias soufflent sur les politiques.

Bref, la mobilité envahit le devant de la scène et le Gouvernement se retrouve dans les cordes !

Comment éteindre ce début d’incendie ?

La réponse donnée : un chèque de 100 euros pour 38 millions de Français.

Pas au nom de l’augmentation des prix des carburants, pas en fonction des obligations de déplacements, notamment en milieu rural, mais au nom du pouvoir d’achat des revenus les plus faibles.

Le sorcier se transforme en Père Noël, formidable pirouette, salut l’artiste !

Mais qu’en sera-t-il en février ?

Les prévisionnistes s’accordent à dire que le prix des énergies ne peuvent qu’augmenter. L’absence d’autres réponses que la voiture, pour nous les ruraux, devra passer par cette reconnaissance et cette inégalité de traitements que nous subissons.

Peut-on envisager un carburant rural ? Car la solidarité nationale ne peut pas être l’exclusive du ticket de métro parisien !

Pour tout candidat à la Présidentielle (après les étrennes), il conviendra de ne pas oublier la Saint-Valentin pour notre Ruralité !

UNE CHARTE POUR FAVORISER L’ÉLAGAGE

Lors du salon Ruralitic à Aurillac (Cantal), le 24 Août 2021, Orange et l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) ont officialisé une signature de la charte élagage, qui sera déclinée dans les départements.

Nicolas Guérin, Secrétaire Général d’Orange et Sébastien Gouttebel, Vice-Président national de l’AMRF, Président des maires ruraux du Puy-de-Dôme, ont officialisé la signature de la charte « élagage », en présence de Joël Giraud, Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ruralité, et de Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

Orange et l’AMRF s’engagent pour renforcer l’élagage à proximité des réseaux aériens et ainsi améliorer la qualité des services de communication en zones rurales. Cette charte va faciliter la coopération entre Orange et les élus afin de prévenir l’endommagement des réseaux aériens. Un élagage plus efficace et régulier permettrait de diminuer de 50% les incidents sur les réseaux.

La cohabitation entre les réseaux de communications électroniques et la végétation est tout à fait possible mais nécessite une coordination et une vigilance collective.

La coopération entre les élus et Orange sera le maître mot afin de fluidifier le processus d’élagage mais également de sensibiliser les propriétaires de terrain à élaguer régulièrement et être en conformité.

Lire le communiqué 

Consulter la charte