Mairie ouverte

La parole aux citoyens

Suite à l’opération « Mairie Ouverte » : les maires ont la clé

Plusieurs milliers de mairies ont répondu à l’action « mairie ouverte » initiée par l’AMRF le 8 décembre 2018 et ont démontré que la commune est un vecteur essentiel de transmission, de représentation, et d’interface entre les citoyens et ceux qui les gouvernent.

Cette opération s’est terminée le 14 janvier 2019 par la remise intégrale des doléances et des propositions collectées au Président de la République, au Premier Ministre, au Président de l’Assemblée Nationale, au Président du Sénat et à celui du Conseil économique, social et environnemental.

Toutes connues de l’exécutif et du législateur, sans tri, ni hiérarchisation, l’AMRF propose ici de porter à la connaissance de tous une première analyse de cette consultation inédite et indépendante.

Ces doléances et propositions sont en effet le socle d’une exigence de notre population rurale à être entendue par les pouvoirs nationaux, qu’ils soient politiques, médiatiques ou économiques. 

L’action continue 

Message de Vanik Berberian, Président de l’AMRF

“J’existe !” C’est ce que des dizaines de milliers de Français ont commencé à exprimer dans les mairies qui ont ouvert un “cahier de doléances et de propositions” depuis le samedi 8 décembre, à la suite du mouvement lancé par l’Association des Maires ruraux de France.

Par cet acte citoyen, les mairies, nos maisons communes, ont permis de consigner les expressions des citoyens qui portent le germe d’un projet de société plus vivable pour les 22 millions de Français, qui vivent en milieu rural, auxquelles s’ajoutent d’innombrables contributions libres.

Ce qui nous importe aujourd’hui, c’est de rendre visible cette réalité, qui n’apparaît que trop peu dans l’esprit de ceux qui gouvernent. Elle est pourtant capitale pour notre pays dans un moment où le pacte social et territorial vacille.

Vive la Commune, Vive la République, Vive la France.