Edito de Vanik Berberian, Président de l’AMRF [36000 Communes]

Et demain ?

Les élections municipales 2020 auront ont été pour le moins singulières. Inutile de refaire le film mais, un seul tour ou deux, on a quand même un peu l’impression d’avoir, dès le processus engagé, appuyé sur la touche « pause » du magnétophone (anciens modèles), puis, après un délai inhabituel, enclenché la touche « play » !

C’est ensuite et au fur et à mesure, que la presse départementale se faisait l’écho de l’élection des nouvelles équipes, photos à l’appui, avec ou sans masque, avec ou sans distanciation physique. Les réseaux sociaux venant également annoncer, mais dans une géographie plus vaste, ce qu’il en était. De toutes ces informations il émane un petit parfum de rentrée des classes où chacun, remerciant pour la confiance accordée par ses pairs, fait montre de ses bonnes intentions et résolutions.

Et comme notre réseau fonctionne grâce à un remarquable ressort amical et solidaire, c’est avec regret que nous voyons certains d’entre nous quitter le navire. Que ce soit de leur propre initiative ou le résultat de l’expression du choix des urnes.

Ainsi va la vie démocratique… et peut-être en vérité, la vie tout court.

La nouvelle mandature qui s’ouvre aujourd’hui est de nature fondamentalement différente. Elle nous offre le choix entre une gestion communale peu ou prou semblable à celle des mandats précédents, pour le dire rapidement, celle d’une gestion communale au service de la satisfaction des besoins de nos concitoyens, ou alors, devant inscrire la commune dans une perspective encore plus difficile, celle qui consiste à prendre à bras le corps les impératifs que la crise inédite des derniers mois nous impose. Quels que soient ses impacts plus ou moins importants sur l’évolution des mentalités des citoyens, les temps qui viennent invitent à prendre en compte les inévitables et profonds changements à venir dans nos modes de vie, et ce, à tous niveaux politiques, au sens noble et premier du terme.

Chacun, avec son conseil municipal choisira le sens qu’il compte donner à son action pour ces six prochaines années.

En tous cas, cela nécessitera plus que jamais courage, énergie et plus encore, en particulier si vous estimez indispensable de mener de front les deux axes évoqués à savoir : répondre aux besoins d’aujourd’hui et fabriquer demain.

L’AMRF, que chacune et chacun d’entre nous constitue personnellement se fera, soyons-en certains, un point d’honneur à illustrer de belle manière notre devise : des maires au service des maires.

Nous sommes attendus, ne décevons pas. Bon vent à tous.

Vanik Berberian

Pour le CA de l’AMRF