Edito de Vanik Berberian, Président de l’AMRF [36000 Communes]

Au-delà de la liberté d’expression

Il est des périodes particulièrement difficiles à vivre
où les valeurs qui nous sont chères sont misent à mal. Alors qu’habituellement les renouvèlements municipaux sont l’occasion d’engager une nouvelle dynamique et de nouveaux projets, le contexte sanitaire subit depuis plusieurs mois nous plonge dans des situations complexes jalonnées d’aléas avec lesquels il nous faut composer.

Mais pas d’inquiétude, nous saurons faire front.

En revanche, il est des situations aux antipodes de la plus élémentaire notion d’humanité qui dépassent l’entendement et devant lesquelles notre société est décontenancée. Les actes terroristes, sporadiques ces dernières années, se développent et s’incrustent. Nous savons tous que les racines du mal sont profondes et anciennes. La plus grande détermination de tous à combattre et notre unité sans faille sont indispensables.

À chacun ses armes et la sensibilisation comme l’éducation
des jeunes, mais également des citoyens, sont à structurer.
Notre pays ne doit plus tergiverser.

Si rendre hommage aux victimes et à leurs familles est indispensable, cela ne peut être la seule réponse.

Nous devons réfléchir à la mise en place d’un temps dédié,
consacré à la restauration des valeurs de la République.

Le dépôt d’une gerbe de fleurs accompagné d’une minute de
silence aussi émouvante soit-elle, ne peut être l’unique réponse.

Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité, Responsabilité, autant de
notions qui font la différence avec d’autres régimes politiques.
De leur appropriation par tous nos concitoyens, nous sommes
individuellement et collectivement responsables.

Vanik Berberian,

Président de l’AMRF