Edito de Vanik Berberian, Président de l’AMRF – Décembre 2018

ET MAINTENANT, ON FAIT QUOI ?

Quand la fracture sociale béante et la fracture territoriale profonde se superposent…

Quand les alertes exprimées par le résultat des urnes, élection après élection, ne sont pas considérées…

Quand le quotidien est compliqué à vivre pour le plus grand nombre…

Quand le dialogue n’existe pas, faute de partager la même langue, l’impasse est caractérisée…

Les sentinelles de la République que sont les maires ruraux le clament depuis des années, en vain.

Alors, il est un temps où la sobriété du propos s’impose.

Nous sommes dans ce temps-là.

Changeons de paradigme, avant qu’il ne soit trop tard.

Et de cela, nous sommes tous concernés.