Vous êtes ici :   Presse > Communiqués
22

Motion adoptée le 7 octobre lors du congrès national de l’AMRF à Saint-Laurent (47)

Démographie médicale : Les Maires Ruraux appellent au secours

Devant l’urgence de réagir aux impacts de la diminution de l’offre de soin (médecins, infirmières, personnels paramédicaux et maintien à domicile,…) en zones rurales, les Maires Ruraux réunis en assemblée générale à Barbaste (47) tirent à nouveau la sonnette d’alarme et demandent que la santé soit déclarée service public universel.

Continuer à privilégier les méthodes incitatives sur les actions coercitives, c’est perdre du temps et aggraver les conséquences d’une santé à plusieurs vitesses.

Aussi, les Maires Ruraux appellent à la prise de décisions nécessaires d’autant que dans ce domaine, tous les diagnostics, toutes les analyses sont faites et parmi elles, la mauvaise répartition territoriale des praticiens, l’aberration des politiques menées par les ARS qui vise plus à la concentration de l’exercice des soins qu’à la complémentarité des sites. La fermeture des hôpitaux et maternités de proximité est emblématique de ce qu’il ne faut plus faire.

Pour changer la donne, les Maires ruraux demandent :

  • Que la Santé soit considérée à l’image de l’Education, comme une priorité nationale nécessitant un plan d’urgence pour permettre l’accès de tous à la santé ;
     
  • A tous les acteurs (Etat, facultés d’enseignement, ordres professionnels, syndicats,…) de faire preuve de responsabilité pour concevoir une nouvelle et véritable politique de présence médicale sur le long terme ;
     
  • Un changement profond dans la formation des étudiants pour valoriser l’activité des médecins généralistes et l’exercice en milieu rural, au même titre que les spécialités ou la carrière hospitalière. A ce titre les Maires Ruraux sont prêts à s’impliquer dans des actions de sensibilisation et d’accueil ;
     
  • L’obligation du tutorat ;
     
  • La création d’un dispositif obligeant à l’exercice au profit de l’Etat pendant plusieurs années en retour des efforts faits par la Nation pour la formation des professionnels de santé, comme il existe aujourd’hui pour les enseignants avec la création de zones sanitaires prioritaires définies par des critères de densité ;
     
  • La mise en place d’une installation d’office des médecins, via une politique d’aménagement sanitaire du territoire et un maillage adapté (à l’instar de ce qui se pratique pour les infirmières) ;
     
  • Que les Agences Régionales de Santé soient enfin des acteurs de l’aménagement équilibré du territoire et non les vecteurs de la concentration des populations dans les gros pôles urbains au détriment des hôpitaux de proximité par des choix contraires à l’occupation de l’espace ;
     
  • Que soit reconsidérés les périmètres des missions entre aide-soignant, infirmière et médecin ;
     
  • De mieux coordonner l’organisation des gardes des médecins et pharmaciens ;
     
  • De résoudre l'engorgement des urgences par la mise en place d'une régulation qui apprécie et oriente les vraies urgences ;
     
  • Aux médecins en limite d’âge de repousser leur départ à la retraite via une implication dans l’installation d’un remplaçant ;
     
  • Que l’Etat accompagne l’Ordre des médecins pour la mise en œuvre de son engagement nouveau pour les mesures coercitives ;
     
  • Une révision profonde du statut des médecins remplaçants et du système des gardes ;
     
  • Une révision urgente de la tarification des actes médicaux pour limiter les dépassements d’honoraire ;
     
  • D’organiser en France, au plus proche des citoyens, une vraie politique de prévention et d’éducation sanitaire.

L'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3 500 habitants partout en France. L'association s'engage au quotidien au niveau local comme national pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité. Créée en 1971, l'AMRF rassemble près de 10 000 maires ruraux regroupés dans un réseau convivial et solidaire d'associations départementales, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. L'AMRF est un représentant incontournable du monde rural auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.