Vous êtes ici :   Presse > Communiqués
15

Le premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault compte un ministère de l’Égalité des territoires, dont le champ a été associé à celui du Logement. Ce premier signe en direction des territoires doit être confirmé lors de l'installation du gouvernement après le second tour des élections législatives.

En effet, si l’enjeu rural semble pris en considération au travers de ce ministère, il reste une étape à franchir pour que soient réellement prises en compte les spécificités des territoires ruraux et la nécessité d’apporter des réponses concrètes et rapides en matière de dotations, d’équipements, de services et d'allègement des normes.

L’existence d’un Ministère délégué à la Ville, dont nous louons la pertinence, appelle la création d'un Ministère dédié à la Ruralité. Non pour des raisons de simple symétrie, mais parce que l'aménagement du territoire français doit être abordé à la fois de façon globale et complémentaire. Au-delà du symbole, l’Etat a décidé d’introduire une dimension "territoire", avec des Ministères pour la Ville et les Dom-Tom ; il se doit d’aller jusqu’au bout du raisonnement en intégrant de manière pleine et entière les 80 % du territoire national. L’omettre serait entériner et accroitre un sentiment d’abandon et d’oubli, déjà largement répandu parmi nos concitoyens. Or le monde rural a besoin d’un effort majeur de la Nation afin de compenser les difficultés accumulées au fil des ans alors que l’essentiel de l’énergie et des moyens s'est concentré au profit du développement des pôles fortement urbanisés et parfois saturés.

Cette France attend un signe fort et la prise en compte de ses spécificités.

Acteurs du monde rural, et, à ce titre, contributeurs du développement de notre pays :

- Nous demandons que l'égalité entre les territoires marque l’action du futur Gouvernement et du Parlement par un rééquilibrage de l'action publique ;

- Nous demandons la création d’un Ministère délégué à la ruralité doté des moyens nécessaires ;

- Nous demandons qu’il soit fait confiance aux acteurs du monde rural pour assurer un développement économique, social et durable profitable aux habitants des 36 700 communes de France ;

- Nous demandons à ce que toute action publique soit pensée, conçue et mise en œuvre en adoptant des modalités d’application adaptées et des besoins spécifiques à la situation du monde rural dans sa diversité ;

- Nous demandons à ce que l’État accroisse l’action publique vers le monde rural dans la perspective d’un développement équilibré de notre pays.

 

Signataires :

  • ADF (Assemblée des Départements de France) *
  • AMRF (Association des Maires Ruraux de France) *
  • APCA (Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture) *
  • APFP (Association pour la Promotion et la Fédération des Pays)
  • CNMCCA (Confédération Nationale de la Mutualité, de la Coopération et du Crédit Agricoles) *
  • Collectif Ville Campagne
  • Familles Rurales *
  • FNFR (conFédération Nationale des Foyers Ruraux) *
  • Fédération nationale "Mon village, demain…"
  • Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France
  • FNSAFER (Fédération Nationale des Sociétés d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rurales) *
  • FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles) *
  • JA (Jeunes Agriculteurs) *
  • Leader France
  • SNSM (Syndicat national des secrétaires de mairie)
  • UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales) *




* : Organisations membres du Groupe Monde Rural


L'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3 500 habitants partout en France. L'association s'engage au quotidien au niveau local comme national pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité. Créée en 1971, l'AMRF rassemble près de 10 000 maires ruraux regroupés dans un réseau convivial et solidaire d'associations départementales, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. L'AMRF est un représentant incontournable du monde rural auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.