Vous êtes ici :   Presse > Communiqués
21

Depuis plusieurs mois, les Maires ruraux sont sollicités pour apporter leur parrainage à l’un des candidats de leur choix. Ce « marronnier quinquennal » ne saurait faire oublier l’essentiel. Les 36 000 maires de France administrent tous les jours la vie de nos concitoyens souvent dans des conditions difficiles et travaillent au développement de 70 % du territoire français. De plus en plus d’habitants (21 millions) résident dans les petites communes et aspirent à des niveaux d’équipements équivalents au monde urbain.

L’Association des Maires Ruraux après avoir présenté et adressé ses propositions pour la Ruralité, à l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle, invite les Maires à « inverser » la démarche du parrainage en les incitant à une démarche libre, originale, inédite et nationale en interpellant le candidat de leur choix au moment de renvoyer au Conseil Constitutionnel le formulaire de présentation.

Chacun est invité à relayer le point de vue de la ruralité autour des 10 priorités de l’Association des Maires Ruraux de France enrichies de l’expérience locale. Par une telle démarche impulsée depuis chacune des communes, cellules de base de notre démocratie, l’AMRF souhaite attirer davantage l’attention et montrer l’attachement des élus locaux au développement des territoires ruraux.


Contact : Vanik BERBERIAN
Président de l’AMRF



Election présidentielle – République Française – 22 avril et 6 mai 2012

10 priorités pour la ruralité

1. Développer l’accès au très haut débit partout avant la fin du mandat
2. Donner un caractère contraignant à la Charte des services publics en milieu rural et assurer le financement de ceux-ci
3. Conduire une politique de l’habitat en milieu rural
4. Mettre en place un plan de développement de la vie associative
5. Généraliser le plan Ecole Numérique Rurale
6. Rééquilibrer la DGF, vers un montant de DGF équivalent quelle que soit la taille de la commune
7. Réaffirmer et défendre la reconnaissance de l’autonomie des 36 000 Communes.
L'intercommunalité est d'abord un choix volontaire des communes, que la réorganisation territoriale (qui aura lieu) garantisse leur légitime place aux représentants des territoires ruraux dans la gouvernance des départements et des régions.

8. Adopter une loi de modernisation pour l’exercice du mandat d’élu
9. Prévoir l’élection par scrutin de liste dès le premier habitant
10. Créer une mission interministérielle à l’aménagement du territoire


L'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3 500 habitants partout en France. L'association s'engage au quotidien au niveau local comme national pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité. Créée en 1971, l'AMRF rassemble près de 10 000 maires ruraux regroupés dans un réseau convivial et solidaire d'associations départementales, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. L'AMRF est un représentant incontournable du monde rural auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.