Vous êtes ici :   Presse > Communiqués
18

Après l’immense émotion suscitée par le passage de la tempête Xynthia, et à l’heure où les régions sinistrées commencent à panser leurs plaies, l’AMRF souhaite qu’un travail de fond soit conduit pour que de tels drames puissent être évités à l’avenir.

L’Etat et les collectivités ne pourront plus esquiver une réflexion approfondie sur la gestion de l’urbanisme, la constructibilité des espaces et le respect des règles, avec réalisme et objectivité. 

C’est dans cet esprit qu’elle a, aux côtés d’autres associations d’élus et du CEPRI (Centre Européen de Prévention des Risques d’Inondation) dont elle est membre, adressé un courrier au Premier ministre pour demander à être associée à la réflexion sur le rôle, le statut et le financement du renforcement des digues d’une part et sur l’urbanisation en zone inondable d’autre part.

Par ailleurs, l’AMRF souhaite dénoncer les insuffisances notoires des systèmes d’alertes mis en place en direction des maires en cas de perturbations météorologiques. 

Une fois alerté par la Préfecture, le plus souvent via un simple SMS, le maire doit alors, au regard d’informations trop souvent laconiques, évaluer les mesures adaptées au regard du risque annoncé, conscient que toute mesure insuffisante ou disproportionnée pourra lui être reprochée, et alerter les habitants par tous les moyens appropriés. Il est ainsi chargé de toutes les responsabilités vis-à-vis de sa population, quels que soient l’imprécision des informations reçues, les moyens techniques, humains et financiers dont il dispose. 

Les maires ruraux souhaitent pouvoir assumer au mieux les responsabilités qui leur sont confiées, encore faut-il qu’ils y soient aidés. C’est pourquoi, l’AMRF demande qu’une réflexion soit menée pour améliorer les dispositifs d’alertes et renforcer l’accompagnement des maires en matière d’anticipation et de gestion de crise. 

 

 


Contact :

Vanik BERBERIAN, Président des Maires Ruraux de France

04 72 61 77 20

 


L'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3 500 habitants partout en France. L'association s'engage au quotidien au niveau local comme national pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité. Créée en 1971, l'AMRF rassemble près de 10 000 maires ruraux regroupés dans un réseau convivial et solidaire d'associations départementales, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. L'AMRF est un représentant incontournable du monde rural auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.