Vous êtes ici :   Presse > Communiqués
09

L’AMRF vient d’écrire à Nicolas Sarkozy pour solliciter l’équipement numérique de l’ensemble des écoles rurales et propose aux maires volontaires de s’associer à sa démarche pour inciter à la mise en place d’un nouveau plan Ecoles Numériques Rurales.

Dans son courrier au chef de l’Etat, le président de l’AMRF Vanik Berberian considère que les conditions à l’origine du plan Ecoles Numériques Rurales l’an dernier restent les mêmes : les communes de moins de 2 000 habitants ont besoin du soutien financier de l’Etat pour permettre à leurs écoles d’entrer dans l’ère de la pédagogie numérique. Elles pourraient ainsi rejoindre les 6 700 écoles déjà dotées par le plan ENR, résorbant ainsi la disparité des conditions d’enseignement.

Le plan Ecoles Numériques Rurales de 2009 avait largement dépassé les prévisions les plus optimistes du Ministère de l’Education nationale. Malgré la faiblesse de leur budget, les maires avaient mobilisé les crédits nécessaires pour assurer le complément du financement de ces équipements. Ils avaient ainsi participé à la lutte contre la fracture numérique des territoires. 

Destiné à l’origine à 5 000 communes, puis étendu à 6 700 à la demande de l’AMRF, le plan ENR avait enregistré plus de 8 000 candidatures. Le nombre de communes intéressées était potentiellement bien plus important : dans de nombreux départements, les inspections académiques avaient rapidement sonné la fin de l’opération et cessé d’enregistrer les candidatures. 

En conséquence, l’Association des Maires Ruraux de France appelle les maires à se mobiliser pour appuyer sa démarche et à lui signaler leur intention de candidater à un nouveau plan Ecoles Numériques Rurales, dans le cas où le chef de l’Etat en prendrait la décision : un formulaire à faxer ou à envoyer électroniquement à l’AMRF est disponible sur le site internet www.amrf.fr. 

« C’est parce que le contexte économique du budget de l’Etat est particulièrement contraint qu’investir dans ce domaine serait un signal fort auprès de nos concitoyens », conclut le président de l’AMRF dans sa lettre.

Consciente des enjeux que porte l'outil numérique, l’AMRF continuera à œuvrer en faveur de  l’égalité des chances : dans le cadre d’un groupe de travail initié par les maires ruraux, qui réunit élus, représentants du ministère de l’Education et acteurs économiques, les maires ruraux travaillent actuellement à l’élaboration d’un guide méthodologique pour les projets d’école numérique. Celui-ci sera rendu public début décembre au cours de l’édition 2010 des Interconnectés à Lyon.


Une goutte d’eau dans le budget de l’Education nationale

Les 67 millions d’euros du plan ENR n’ont représenté que 0,28% des 24 milliards du plan de relance. Les 250 millions nécessaires pour un plan ENR 2 couvrant l’ensemble des 25 000 écoles publiques des communes de moins de 2 000 habitants représenteraient à peine 0,4% du budget de l’Education 2010 (environ 60 milliards d’euros). 


 

Contact :

Vanik BERBERIAN, président des Maires Ruraux de France
04 72 61 77 20


L'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3 500 habitants partout en France. L'association s'engage au quotidien au niveau local comme national pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité. Créée en 1971, l'AMRF rassemble près de 10 000 maires ruraux regroupés dans un réseau convivial et solidaire d'associations départementales, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. L'AMRF est un représentant incontournable du monde rural auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.