Vous êtes ici :   Presse > Communiqués
03
L’Association des Maires Ruraux de France à saisi le Ministre de l’économie et le président de la Banque Postale d’une situation nouvelle créée par un accord fait en catimini entre ces deux structures. Sans aucune concertation avec les élus qui sont pourtant les premiers concernés, elles ont décidé de réduire le nombre de lieux de dépôt du produit des recettes collectées par les mairies dans le cadre d’activités gérées en régies. De très nombreux de points de dépôts ont disparu en 2015 dans chaque département avec la disparition de cette option dans les bureaux de poste ou les trésoreries.

Dans le courrier adressé, les Maires ruraux demandent d’urgence que des dispositions viennent modifier le cadre pour réduire les risques transférés vers les collectivités et leur agents, obligés de parcourir de nombreux kilomètres supplémentaires avec des sommes d’argent liquide et des chèques.

Ils dénoncent le fait que ces changements se soient faits à l'insu et au détriment des régisseurs et élus. Les conséquences en termes de sécurité, de finances et d’organisation sont lourdes. Ils refusent d’assumer les missions de convoyeurs de fonds pour eux ou leurs personnels pour des raisons évidentes de sécurité.

Le coût pour la collectivité est important puisque le risque de voir augmenter les polices d’assurance de régies est manifeste, tout comme l’obligation parfois de fermer la mairie pour se rendre dans le lieu de dépôt éloigné et ouvert sur de faibles amplitudes horaires concurrentes des temps d’ouverture des mairies.

L'AMRF dénonce également la notion de "niveau minimal de service" contenue dans la circulaire du 1er avril 2014 qui traduit une fois de plus la considération insuffisante pour les territoires ruraux et la vacuité des propos sur l'importance des relations entre l'administration et les élus.


Pour le Bureau de l'AMRF Vanik Berberian, Président

L'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3 500 habitants partout en France. L'association s'engage au quotidien au niveau local comme national pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité. Créée en 1971, l'AMRF rassemble près de 10 000 maires ruraux regroupés dans un réseau convivial et solidaire d'associations départementales, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. L'AMRF est un représentant incontournable du monde rural auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.