Vous êtes ici :   Nous connaître > Question à...
21

 "Faites des enfants, je m'occupe du reste !"

Net-Infos : Dans quelles conditions votre commune est-elle passée de 400 habitants vers 1977 (lorsque vous devenez maire) à plus de 850 habitants aujourd'hui ?

Robert Mériaudeau : Brégnier-Cordon se situe aux limites de la frange de rurbanisation de Lyon et Chambéry. La commune se trouve dans la pointe méridionale de l’Ain, à la limite de l’Isère et de la Savoie. Son “lent” développement est volontaire : les équipes municipales successives m’ont permis de conduire une politique d’acquisitions immobilières (pour loger des familles avec enfants, pour l’école ! ) et d’acquisitions foncières pour créer des lots à construire à un prix accessible ou offrir des terrains à un “office HLM”). J'ai accueilli ces jeunes couples en recherche de ruralité avec la même formule humoristique pour conclure la rencontre : "Faites des enfants, je me charge du reste " !

Le reste, c’est notamment l’accueil des enfants en bas âge (nous avons obtenu en 1985 le label “petite enfance”), l’école passée de 2 classes à 6 classes, les services péri-scolaires (accueil matin et soir, cantine, centre de loisirs le mercredi et pendant les vacances scolaires, sauf en août et à Noël), ou encore l'appui aux associations. A ce sujet, je note une difficulté avec les néo-ruraux des milieux populaires, qui participent très peu aux activités associatives à caractère culturel.

En outre, nous avons conduit une politique de création de services : boulangerie, salon de coiffure dames, cabinet infirmier, médecin, etc. Il faut y ajouter l’accueil d’entreprises artisanales et “industrielles” : nous comptons plus de 200 emplois de ce type. Par ailleurs, à chaque élection municipale j’ai inclus des nouveaux habitants sur “ma” liste. Comme depuis 1982 cette liste a été élue en totalité, ces “néos” ont été intégrés à la vie municipale et/ou associative. Ce qui n’est pas toujours de tout repos du fait du “zapping” familial locatif, professionnel et in fine résidentiel.

Enfin, cela n’est pas sans me poser des questions quant aux résultats de Front national : il a très très peu “d’étrangers” à Brégnier-Cordon! Un article du Monde du 29 août 2012 explique ce vote par la part des retraités vivant en-dessous du seuil de pauvreté officiel. Cette explication elle aussi est insuffisante pour Brégnier-Cordon car la tranche d’âge des moins de 20 ans représente plus de 30 % de la population... Toutefois, les ressources par actif sont basses, ce qui constitue peut-être une donnée à prendre en compte dans l’analyse de ce vote.