Vanik Berberian,

Maire de Gargilesse-Dampierre (36),
Président de l’Association des maires ruraux de France

26

Enfin, ça y est : le texte sur la décentralisation est connu dans sa version déposée au Conseil d’État. Gageons que le débat parlementaire sera animé.

Sur le fond, c’est avec regret mais sans surprise que l’on constate que le souffle urbano-technocrate est toujours là. Les gouvernements changent, mais l’illusion demeure que le salut est dans la concentration des pouvoirs en un lieu.

Les présidents de Conseils généraux en tutu pourront danser le menuet devant le président de Région, et les maires chargés de la qualité de l’air excelleront aux castagnettes devant le président de l’interco - lequel aura la main sur l’urbanisme.

Le texte vise à l’intégration maximum des compétences, avec comme d’habitude la carotte financière. Technique éculée, mais qui risque de faire effet dans le contexte que nous connaissons.

Chacun sait que le contraire d’intégration c’est désintégration mais je n’ose imaginer que ce soit l’objectif recherché. Nous vous invitons donc à lire le texte et à vous exprimer auprès de vos parlementaires. L’AMRF s’y emploiera !