Vanik Berberian,

Maire de Gargilesse-Dampierre (36),
Président de l’Association des maires ruraux de France

06

Le Congrès des Maires de France qui s’est tenu à Paris du 20 au 22 novembre pourrait laisser croire que la ruralité et ses élus réussissent à se faire entendre.

Le premier débat sur l’avenir de la décentralisation a montré que nos idées progressent dans les esprits. L’intervention du Président de la République, reconnaissant expressément la situation extrêmement difficile en matière de finances pour la commune rurale, va dans ce sens. Il a également mis en exergue le rôle clé de la commune, comme seule collectivité de proximité aux côtés de "l’EPCI", rompant ainsi avec l’idée qui plane de doter l’intercommunalité du même statut.

Autre exemple, la reprise dans les débats de quelques idées portées par les Maires Ruraux de France, comme sur le statut de l’élu ou l’obligation d’être candidat pour être élu.

Reste désormais l’essentiel, la traduction en actes de ces engagements oraux. Pour cela, l’union des maires ruraux est toujours d’actualité : en rejoignant le réseau, vous augmentez les chances de prise en compte des spécificités de la ruralité et vos engagements. Elle peut se traduire comme nous le proposons sur l’action de sensibilisation au sujet des dotations aux collectivités dont vous trouverez ci-après l’occasion de la porter localement.