Vanik Berberian,

maire de Gargilesse-Dampierre (36),
président de l’Association des Maires Ruraux de France

05
Quand les notions fondamentales nous échappent et se dérobent sous nos pas, quand la Nation, dans la richesse de sa diversité, se mobilise, alors s'impose aux responsables élus d'être économes en mots.

L'émotion légitime et mobilisatrice passée, il convient maintenant de réfléchir, d'agir et d'assumer.

Renforcer les moyens de sécurité comme l'a décidé le gouvernement est un préalable indispensable mais insuffisant. Agir sur les causes plutôt que sur les conséquences demeure la responsabilité partagée des citoyens où qu'ils soient et quels qu'ils soient.

On ne pourra fermer les yeux et esquiver plus longtemps la dimension sociale et sociétale de ce que vit le pays en ce moment, et pas seulement le nôtre.

Restaurer la place et reconnaître le rôle primordial de l'éducation et de la culture redonner du sens à la laïcité, mère de notre capacité à vivre ensemble. Restaurer sans faux-fuyants l'autorité. Pas celle qui écrase et annihile mais celle qui construit, celle qui émancipe est de notre responsabilité.

Et si la concorde républicaine que nos concitoyens ont imposée dans la rue, avec autorité justement, pouvait obliger les responsables politiques à rejeter la médiocrité et les broutilles politiciennes pour ne garder que l'essentiel ?

La République et ses valeurs avant tout.

Pas de Liberté sans courage.
Pas d'Egalité sans volonté.
Pas de Fraternité sans respect.

Nous sommes tous individuellement, donc collectivement, concernés.

Être économe en mots disais-je, alors j'arrête là.